APPAREIL URINAIRE
Cours

Histophysiologie

Les structures du rein sont adaptées à des fonctions principales :

  • Filtration du plasma qui a lieu dans le glomérule de Malphighi et formation à ce niveau d'urine primitive.

  • Réabsorption d'eau et de différentes substances à partir de cette urine primitive progressivement transformée le long du tube urinaire.

  • Sécrétion de certaines substances dans la lumière du tube urinaire.

La barrière sang urine retient les macro-molécules plasmatiques toutes les molécules de bas poids moléculaire passent grâce à un gradient de pression.

Système de concentration à contre courant
Système de concentration à contre courant[Zoom...]

A partir de l'urine primitive, une grande quantité d'eau, la totalité de certaines molécules comme le glucose, d'autres molécules comme l'urée, etc..., sont réabsorbées au niveau des différents segments du tube urinaire. La bordure en brosse du pôle apical des cellules du segment proximal augmente considérablement la surface d'échange.

Le passage du sodium des cellules épithéliales des segments proximaux et distaux vers l'interstitium est un phénomène actif corrélé à la présence d'une A.T.P.ase Na+/K+ dépendante dans la région basale et latéro basale des cellules et la richesse en mitochondries. Au niveau du segment distal, s'effectue la sécrétion active d'ions H+ qui acidifient de l'urine.

La concentration finale de l'urine en électrolytes, hypertonique par rapport au plasma et à l'interstitium, est expliquée par le système dit de concentration à contre courant. La branche descendante du segment moyen est perméable à l'eau et aux électrolytes ; la branche ascendante, au contraire, rejette activement le sodium dans l'interstitium et est imperméable à l'eau.

Il résulte de ces mouvements des électrolytes que l'interstitium, enrichi en sodium, devient hypertonique. L'eau qui traverse les tubes collecteurs est attirée vers l'interstitium. Il y a donc une concentration de l'urine par perte d'eau

La perméabilité de la paroi des tubes collecteurs est contrôlée par la vasopressine ou hormone antidiurétique (ADH). Des récepteurs spécifiques pour cette hormone ont été mis en évidence au niveau de la membrane plasmique des cellules des tubes collecteurs.

Le rein assure d'autres fonctions : il est le lieu de production de substance hormonale : la rénine, l'erythropoïétine, la prostaglandine. C'est au niveau des cellules épithéliales des tubes que le 25 hydroxy-cholécalciférol est transformé en 1,25 déhydroxycholécalciférol, métabolite actif de la vitamine D3 qui intervient dans la régulation du métabolisme phosphocalcique.

Les voies excretrices de l'urineLa vascularisation du rein
Accueil Dr. Nozha Chakroun - Faculté de Médecine de Sfax Réalisé avec SCENARI