LA CONTRACEPTION PAR DISPOSITIF INTRA UTERIN
CoursOutils transverses

Pose et surveillance

Choix du DIU

le choix dépend de certains facteurs :

  • La disponibilité des DIU

  • De l'existence d'un terrain particulier (anémie, dysménorrhée --> stérilet hormonal) ou d'un risque surajouté (si risque élevé d'expulsion -->FLEXI T, Mirena)

S'il ne s'agit pas de cas particulier, il vaut mieux choisir le stérilet que l'on connaît le mieux et qu'on a l'habitude de poser. C'est avec ce DIU que les meilleurs résultats sont obtenus.

La pose du DIU

Avant la pose

il faut discuter avec la femme

  • Les avantages et les inconvénients du stérilet.

  • Montrer le stérilet à la femme et lui expliquer le mode d'action, la technique d'insertion et la nécessité d'une surveillance régulière.

Période d'insertion

  • La pose du DIU peut se faire à n'importe quel jour du cycle, mais le moment idéal se situe juste après la fin des règles pour deux raisons :

    • Col ouvert ++

    • Eviter la possibilité de grossesse

  • 6 semaines après l'accouchement.

  • Après IVG: immédiatement, 7j après retour des couches.

  • En urgence, comme contraceptif post coïtal n'importe quand, dans les 6 jours suivants les rapports non protégés. L'efficacité du stérilet post coïtal est excellente et supérieure à celle des autres méthodes.

Précautions avant insertion

  • Aucune médication n'est nécessaire.

  • Une relation de confiance vaut mieux que toutes les médications.

  • Il n'est pas interdit de prescrire des analgésiques, anti-spasmodiques voire des anxiolytiques chez les patientes sensibles (nerveuses, anxieuses ou vagotoniques)

  • Les instruments doivent être stériles.

  • S'assurer de la validité du DIU dans son emballage.

  • Respecter les règles d'asepsie (lavage des mains, gants stériles).

  • Avoir de l'atropine à la portée (utile en cas de choc vagal).

Matériels nécessaires pour l'insertion

  • Un spéculum

  • Une pince longuette

  • Une pince à col

  • Un hystéromètre

  • Des Ciseaux

  • Solution antiseptique

  • Des compresses + gants stériles

La pose

  • La femme en position gynécologique vessie vide.

  • Le périnée éclairé par une lampe mobile réglable.

  • TV : position, taille et régularité de l'utérus

  • Spéculum :

    • Désinfection soigneuse du col et du vagin

    • Pince de Pozzi sur le col pour orienter l'utérus. Lors de la mise en place de la pince à col on préviendra la femme d'une petite sensation douloureuse de piqûre, on lui demande alors de tousser).

  • L'hystérométrie constitue un temps capital. Elle permet de :

    • Vérifier la perméabilité cervicale.

    • Déterminer la direction et la profondeur de l'utérus. L'insertion n'est pas recommandée si : Hystérométrie < 5cm ou Hystérométrie > 9 cm

Dans tous les cas, le DIU doit être placé au fond de la cavité utérine.

En aucun cas la tige verticale du DIU ne doit descendre dans le canal cervical. La femme sera garder sous discrète surveillance 5-10 min.

On lui délivre une Carte qui doit préciser: la date d'insertion, le type de DIU, la durée d'efficacité et les prochains RDV.

Informations après la pose +++

Après la pose du DIU, certaines instructions doivent être fournies à la femme :

  • Contrôler la température pendant quelques jours.

  • Éviter pendant 5 à 6j les rapports sexuels.

  • Vérifier après la fin des règles les fils (risque d'expulsion).

  • Possibilité de métrorragies ou ménorragies.

  • RDV de contrôle 1 semaine.

  • Connaître les symptômes anormaux qui doivent amener à consulter en urgence, à savoir

    • Retard des règles.

    • Dyspareunies – Métrorragies.

    • Leucorrhées purulentes.

    • Dl abdomino-pelviennes.

    • Fils non perçus.

    • Fièvre inexpliquée.

Retrait des DIU

Il est préférable de retirer le DIU pendant les règles ou juste après. Ce retrait est simple si les fils sont visibles. Il suffit de les prendre avec une pince longuette et de les tirer vers soi avec douceur (Voir figure). En cas d'absence de fils, il faut s'assurer de la présence du DIU par échographie pelvienne puis le retirer par sonde Novak ou sous hystéro-scopie, s'il est intra utérin.

Les indications du retrait sont :

  • Quand la femme le désire

  • A la fin de validité

  • En cas de désire de grossesse

  • En cas de complications (expulsion partielle, infection pelvienne, perforation utérine)

  • En cas de ménopause confirmée

Le retrait du DIU Mirena 52 devra être envisagé en cas de survenue ou de récidive :

  • De migraine d'apparition brutale ou d'intensité inhabituelle, migraine ophtalmique avec perte de vision asymétrique, ou autre symptôme indiquant une ischémie cérébrale transitoire,

  • De céphalée exceptionnellement sévère,

  • D'ictère,

  • D'augmentation importante de la pression artérielle,

  • De suspicion ou de diagnostic d'une tumeur hormono-dépendante, y compris cancer du sein,

  • De pathologie artérielle sévère telle qu'un accident vasculaire cérébral ou un infarctus du myocarde,

  • D'une infection génitale haute.

Retrait du DIU
Retrait du DIU

Surveillance

Il est souhaitable de revoir la femme après 1 semaines, puis après un mois ; puis 3 mois ; on vérifie la présence des fils, l'état de la glaire cervicale et la façon dont les règles se présentent. Des petits saignements peuvent se produire dans le mois suivant l'insertion ou bien des règles plus ou moins abondantes peuvent être signalées.

La surveillance ultérieure est bisannuelle, chaque consultation comporte

  • Un interrogatoire : abondance des règles, douleurs

  • Examen gynéco : fil, infection ?

  • FCV/ 3 ans

Effets secondaires et complicationsBilan clinique
AccueilRéalisé avec SCENARI